A3E66F26-9B93-412D-9099-9B6CFAB6D32D.jpe

Le maraîchage biologique

Cette 7ème professionnelle complémentaire permet de délivrer un CESS.

L’accès  est dit « ouvert », c’est-à-dire qu’il est accessible aux élèves détenteurs d’une 6P quelle qu’elle soit.


La nécessité d’adopter des pratiques écologiques et durables pour l’environnement n’est plus à démontrer. Dans notre vie quotidienne tout comme dans les secteurs agronomiques
 

Cette formation vise à permettre l’émergence de maraîchers ouverts d’esprit, ayant les compétences nécessaires pour développer des productions respectueuses de l’environnement et s’intégrant dans une dynamique de circuit-court.

En produisant de la sorte, tout en préservant la biodiversité, ils répondront à une demande croissante, d’une clientèle à la recherche d’une alimentation locale de qualité.

 

Les compétences qui vont être développées durant l'année:

Les compétences en maraîchage biologique :

  • organiser et rationaliser son espace de culture et les ressources existantes ;

  • maîtriser les techniques nécessaires au bon développement des cultures ;

  • planifier, diversifier et maximaliser les productions ;

  • gérer un point de vente ou intégrer un réseau de distribution ;

  • mettre en valeur les productions ;

  • déterminer les besoins au niveau du matériel, des ateliers, d’un espace commercial, et établir un plan d’investissement adapté ;

  • développer et protéger son écosystème maraîcher ;

 

Les compétences professionnelles liée au secteur :

  • réaliser la gestion comptable de son activité (entrées et sorties, caisse, bons de commande, etc.) ;

  • respecter les législations en vigueur (AFSCA – cahier du charge bio, produits phyto, etc.)

  • faire preuve de qualités relationnelles ;

  • négocier avec les fournisseurs/sélectionner les matières premières/acheter du matériel,

  • développer des aptitudes à la vente, ou d’autres activités rémunératrices (formations, ateliers, etc.) ;

  • développer la visibilité de l’entreprise (outils numériques, média, etc.).
     

Les exigences de l’activité :

Les activités liées au maraîchage biologique sont physiques, soutenues et demandent de l’endurance.

Elles exigent de prévenir les risques d’accidents professionnels, les facteurs de stress et appliquer et faire appliquer les règles de sécurité en ce qui concerne la personne, le matériel et l’environnement de travail.

Les aptitudes à développer :

 

Durant toute l’année, les aptitudes suivantes sont activées et renforcées :

  • La compréhension des interactions écosystémiques présentes (haies, ruchers, associations, sol, etc.) ;

  • la créativité dans le développement et la diversification de ses productions (vivaces, fleurs comestibles/ tinctoriales, petits fruits, etc. ;

  • l’engagement éthique : (intégrer un circuit court, choisir des graines provenant de semenciers engagés, achat raisonné de mottes provenant du circuit biologique, utiliser des techniques culturales appropriées ;

  • le développement de stratégies visant l’autonomie de l’exploitation (diminuer les intrants, valoriser les déchets, utiliser des matières proches et/ou disponibles, etc).