top of page

Défrichage d'une zone pour implanter une culture de Vanille

Dernière mise à jour : 12 janv.

Nous voilà enfin dans le vif du sujet.

 Le défrichement d’une zone en culture de vanille est important pour la bonne harmonie de celle-ci.

 Pour s'exercer, la culture se fait en zones de 100m², le but étant de “mettre en valeur” la parcelle avant plantation

Il y a 3 règles d’or pour le défrichement :

-       En priorité, ce qui est dangereux : des arbres pendus, les « herbes rasoirs »,  …

-       En second lieu ce qui relève du sanitaire : Lianes, plantes malades, …

-       Support pour la vanille

  1. Dans un premier temps, nous avons observé les zones et obstacles potentiellement dangereux (arbres brisés par le vent, les lianes tombantes, etc…)

  2. Ensuite, nous avons commencé à retirer et nettoyer les obstacles pouvant nuire à la fluidité du travail, notamment les lianes et les branchages. (Les lianes doivent être sorties de la parcelle pour ne pas qu’elles se bouturent et repoussent dedans).

  3. Enfin, dans cette parcelle nous avons gardé plus ou moins 35 arbres, dont une dizaine de gros arbres (plus de 10 cm de diamètre) et une vingtaine de petits arbres (moins de 10 cm de diamètre). Si jamais il n’y a pas assez d’arbres dans la parcelle, les critères de sélection sont revus à la baisse (les essences, le port, la taille, ...).

 

Parmi ces 35 arbres nous avons dû garder :

 

-       Un minimum de 5 arbres caducs pour permettre à la parcelle une meilleure luminosité.

-       Nous avons également gardé les futurs arbres pour prendre la relève de ceux qui vont mourir dans les années à venir.

-       Nous avons aussi gardé les arbres les plus droits possibles comme support idéal pour la vanille.

-       Pour une biodiversité maximale des animaux, détritivores et de la vie bactérienne au sol humide, nous avons gardé les arbres morts (lorsqu’ils tombent à cause du vent, des termites ou des maladies transmises) et ceux encore debout qui ne menacent pas de tomber.

 

La vanille aillant besoin de beaucoup de lumière, nous avons dû couper certaines têtes d’arbres pour éclairer le plus possible la zone où vont se trouver les futurs plants.

La suite de nos aventures dans le post suivant...


Marika et Anthony




 







226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page